Caméra café ?! - La Machine à Café
51
post-template-default,single,single-post,postid-51,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,qode-title-hidden,qode_grid_1300,side_area_uncovered_from_content,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-13.3,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,disabled_footer_bottom,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive

Caméra café ?!

Souvenez-vous cette série télévisée, truffée de gags. Un plan fixe, unique, une caméra grand angle, cachée dans la machine à café d’une entreprise quelconque : Caméra Café !

Pourquoi un tel succès ? Certes les vannes étaient bonnes, le rythme soutenu, la durée des épisodes bien calculée. Mais au fond pourquoi ?

Il y a certainement une part d’explication dans le fait qu’il s’agissait de mettre en scène le quotidien de tout le monde, un quotidien de travail, avec des collègues, que l’on apprécie ou pas, que l’on trouve agaçants, pédants, adorables, insupportables, arrivistes, effacés… Rire de nos travers, de nos petits malheurs, ça fait du bien.

En fait Caméra Café a mis en scène des situations que tout le monde connait, une banalité en entreprise. Et Caméra Café a eu le mérite de comprendre un fondement : beaucoup de choses se jouent autour d’un café avec ses collègues.

Un espace de vie informel dans l’entreprise permet de laisser circuler librement les informations, les tensions, la futilité, les relations interpersonnelles, tout ce qui est nécessaire aux hommes et aux femmes dans une organisation, quelle qu’elle soit. Ainsi est-il important de laisser aux gens le temps de ne pas travailler.

Le management ne connaît pas de modèle universel, en revanche on peut faire le choix de la confiance, ou celui de la défiance. Ce blog a un parti pris : celui de la confiance. Nous montrerons par le vécu que ce choix est préférable, même s’il n’est pas suffisant ou idéal.

 

No Comments

Post A Comment